• en
  • fr
  • de

Sous-titrage destiné aux sourds et aux malentendants

Posted on septembre 3rd, 2013 by Thierry Wieder

Les sous-titres destinés aux sourds et aux malentendants reprennent les dialogues et les signaux audio comme la musique ou les effets sonores qui interviennent hors champ. Leur but est de rendre le contenu vidéo accessible aux personnes sourdes ou malentendantes, ou dans des situations dans lesquelles le son n’est pas audible en raison du bruit ou d’un contexte exigeant le silence.

Les lois requérant la présence de ce type de sous-titres dans un nombre croissant de supports audiovisuels se multiplient aux États-Unis, en Europe et en Asie, il est donc crucial de veiller à ce que les programmes soient en conformité avec les exigences légales en matière de sous-titres dans les régions ciblées pour la diffusion.

Même pour les programmes exemptés de l’exigence de sous-titrage, il est bon de garder à l’esprit le fait que plus de 10% de la population est sourde ou malentendante. En l’absence de sous-titres, ce public ne pourra être atteint.

Ce type de sous-titres est également utilisé par de nombreux locuteurs non-natifs pour les aider à mieux comprendre les programmes qu’ils regardent. Le fait de ne pas sous-titrer les produits audiovisuels conduit à ignorer une très grande part du marché potentiel.

Les différentes syntaxes ont évolué afin d’optimiser le flux d’informations ainsi ajouté.

Elrom-PerfectVoices fournit des services de sous-titrage pour sourds et malentendants pour tous les formats existants.

Elrom-PerfectVoices a réalisé les sous-titres destinés aux sourds et aux malentendants d’innombrables films et programmes et son équipe interne de traducteurs, d’acteurs et de techniciens sera heureuse de vous aider dans votre projet, quelle que soit sa taille.

Contactez-nous

 

* « La loi française du 11 février 2005 prévoit que « dans un délai maximum de cinq ans, les chaînes dont l’audience moyenne annuelle dépasse 2,5 % de l’audience totale des services de télévision devront rendre la totalité de leurs programmes accessibles aux personnes sourdes et malentendantes à l’exception des messages publicitaires ».
En février 2010, les objectifs définis par la loi sont atteints par TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, Canal+ et M6, qui sous-titrent l’intégralité de leurs programmes. Les chaines d’informations en continu (i-TELE, BFMTV et LCI) diffusent trois journaux sous-titrés et un journal en langue des signes quotidiennement. »
.